Accueil » Quels sont les livres qui ont remporté des prix cette année ?

Quels sont les livres qui ont remporté des prix cette année ?

par Elsa
475 vues
prix littéraires

Chaque année, de nombreux prix littéraires sont décernés pour récompenser les meilleurs livres parus dans différents genres et différentes langues. Ces prix sont souvent l’occasion de découvrir des auteurs talentueux, de faire le bilan de l’actualité littéraire et de se constituer une liste de lecture pour les mois à venir. Mais quels sont les livres qui ont remporté des prix cette année ? Voici un aperçu des principaux lauréats de 2021.

Les prix internationaux

Parmi les prix internationaux les plus prestigieux, on peut citer :

  • Le prix Nobel de littérature, qui a été attribué à Abdulrazak Gurnah, un écrivain tanzanien, pour son œuvre qui explore les conséquences du colonialisme et de l’exil.
  • Le prix international Booker, qui a été décerné à David Diop, un écrivain franco-sénégalais, pour son roman At Night All Blood Is Black (Frère d’âme), qui raconte l’horreur de la Première Guerre mondiale du point de vue d’un tirailleur sénégalais.
  • Le prix Princesse des Asturies de littérature, qui a été remis à Emmanuel Carrère, un écrivain français, pour son œuvre qui mêle fiction et non-fiction, enquête et introspection, sur des sujets variés comme le christianisme, le cinéma ou la politique.
  • Le prix Cervantes, qui a été attribué à Cristina Peri Rossi, une écrivaine uruguayenne, pour son œuvre qui se caractérise par son engagement féministe, son style novateur et sa diversité de genres (poésie, roman, nouvelle, essai).

Les prix français

La France compte de nombreux prix littéraires, qui récompensent des œuvres écrites en français ou traduites en français. Parmi les plus connus, on peut citer :

  • Le prix Goncourt, qui a été décerné à Mohamed Mbougar Sarr, un écrivain sénégalais, pour son roman La plus secrète mémoire des hommes, qui retrace le parcours d’un écrivain africain à la recherche d’un manuscrit légendaire.
  • Le prix Femina, qui a été remis à Emmanuelle Lambert, une écrivaine française, pour son récit Le garçon de mon père, qui raconte les cinq derniers jours de la vie de son père.
  • Le prix Renaudot, qui a été attribué à Simon Liberati, un écrivain français, pour son roman Performance, qui relate l’histoire vraie d’un tueur en série français qui sévissait dans les années 1980.
  • Le prix Médicis, qui a été décerné à David Foenkinos, un écrivain français, pour son roman Numéro Deux, qui imagine le destin de Martin Hill, le garçon qui n’a pas été choisi pour jouer Harry Potter au cinéma.

Les autres pays

D’autres pays ont également leurs propres prix littéraires, qui mettent en valeur les œuvres écrites dans leur langue ou traduites dans leur langue. Parmi eux, on peut citer :

  • La Belgique a vu cette année une jeune auteure Belge Christine André qui a fait la une de la presse avec son roman « Chadna un chien pas ordinaire ». Une intrigue qui nous donne envie de dévorer le livre pour connaître son épilogue.
  • Le prix du livre allemand, qui a été attribué à Antje Rávik Strubel pour son roman Blaue Frau (Femme bleue), qui aborde les questions du genre et de l’identité à travers le portrait d’une femme transgenre.
  • Le grand prix du livre de Montréal, qui a été remis à Nicholas Dawson pour son roman Désormais ma demeure (Boréal), qui raconte l’histoire d’une famille québécoise confrontée au suicide du fils cadet.
  • Le prix Hans-Christian-Andersen, qui n’a pas été attribué cette année en raison de la pandémie de Covid-19, mais qui récompense habituellement un auteur ou une illustratrice de littérature jeunesse pour l’ensemble de son œuvre.
  • La BDLa bande dessinée est un genre littéraire à part entière, qui dispose également de ses propres prix. Parmi eux, on peut citer :
  • Le grand prix de la critique ACBD, qui a été décerné à Loo Hui Phang et Hugues Micol pour leur album L’Impertinence d’un été (Futuropolis), qui met en scène une famille bourgeoise dans les années 1930, confrontée à l’arrivée d’un jeune homme noir.
  • Le prix Landerneau BD, qui a été remis à Fabien Toulmé pour son album Ce que le vent apporte (Delcourt), qui raconte le parcours d’un réfugié syrien qui tente de rejoindre l’Europe avec sa famille.
  • Le prix Artémisia, qui a été attribué à Chloé Wary pour son album Saison des roses (Flblb), qui suit les aventures d’une équipe féminine de football américain dans une banlieue parisienne.
Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies